Souvenirs de ville, souvenirs de vie : une mémoire augmentée
 
Maîtrise d’Ouvrage : Ville des Lilas (93)
Installation artistique  juin 2015


«Faire un noeud à son mouchoir» était, il n’y a pas si longtemps encore, une pratique assez courante pour se souvenir
d’un évènement, d’une date ou d’une obligation.
En proposant aux habitants de la ville des Lilas de réinvestir ce geste simple et symbolique, nous avons crééun
espace, une installation tridimensionnelle qui a permis à tous, quels que soit son âge, sa culture, et son origine, de
se réunir, de se rassembler pour être acteurs d’un projet commun.
Les habitants ont dessiné ou écrit sur des carrés de tissu un souvenir ou un message sur leur ville.
Ces tissus colorés noués les uns aux autres,qui nous rappelle les bannières servant à décorer les places lors de
fêtes populaires, ont servi à recouvrir une structure en bois composant ainsi un habitant collectif.
Enrichir la ville d’une mémoire collective composé des souvenirs des plus petits, des plus grands, des plus anciens,
des nouveaux arrivants, etc... Réunir tous ces souvenirs, les nouer, c’est tisser un nouveau réseau de liens
pour enrichir «l’espace vécu ou perçu» (comme le nomme Henri Lefebvre) et donc créer du lien social.